Catégories
Danse et art

Apprendre à connaître: Natacha Lagouge et Arnaud Caffa

Photo par Harumi Akabane

Les Français Natasha Lagouge et Arnaud Caffa sont la première équipe de notre New Team Series!

Parlez-nous de vos parcours de patinage individuels?
NL: J'ai fait mes premiers pas sur la glace à 4 ans à Strasbourg. J'ai concouru en tant que patineur en simple jusqu'à mes quinze ans. En 2014, je me suis entraîné pendant un an à Moscou, la moitié de l'année en solo et après je suis passé à la danse sur glace. Après, j'ai eu envie de revenir en France et je savais qu'à Lyon il y avait un très bon centre de danse sur glace. Quand j'ai contacté des entraîneurs, ils m'ont dit qu'il y avait un garçon qui cherchait aussi un partenaire, et quand je suis arrivé à Lyon j'ai rencontré mon premier partenaire et nous avons patiné ensemble pendant trois saisons. J'ai participé deux fois aux Championnats du monde juniors en 2017 et 2018. Puis nous avons arrêté notre partenariat et je cherchais un nouveau partenaire. Fin janvier, avec Arnaud et moi avons commencé à patiner ensemble.

AC: En fait, j'ai eu un départ tardif, ce qui est l'une de mes plus grandes forces de nos jours car je suis très conscient qu'il n'y a plus de temps à perdre. J'ai commencé à patiner pour le plaisir à 10 ans (patinage libre), et j'ai commencé la danse sur glace à 12 ans. J'avais 3 partenaires avant Natacha, avec qui j'ai commencé à patiner en janvier 2019. En 2016, j'ai fait mon premier Junior Grand Prix, qui m'a fait entrer en équipe de France. En mai 2017, je suis allé à Detroit pour un essai et je suis resté là-bas pendant un an alors que je patinais avec une fille canadienne à l'école de patinage d'Igor Shpilband. Je suis revenu en France en juin 2018 et j'ai skaté seul pendant 6 mois. Natacha et moi avons fait un essai fin novembre 2018, un autre fin décembre 2018, et avons finalement commencé à patiner ensemble en janvier 2019.

Qu'est-ce qui vous a poussé à la danse sur glace?
NL: Quand j’étais un patineur célibataire, j’aimais toujours les habiletés de patinage et les pirouettes et à un moment, je ne sentais plus que je progressais. J'ai commencé à développer un énorme intérêt pour la danse sur glace et je voulais vraiment essayer de continuer ma carrière de danseuse sur glace.

AC: Ma sœur et ma mère ont commencé le patinage libre avec moi quand j'étais enfant. J'ai patiné pendant quelques mois puis je me suis arrêté. Je suis revenu sur la glace à l'âge de 10 ans.

Quels sont vos premiers souvenirs de patinage?
NL: Quand mes parents m'ont emmené à la patinoire en voiture tôt le matin avec mes patins déjà mis.

AC: Ma deuxième exposition collective du club en fin de saison après deux ans de patinage, j'avais 12 ans.

Lagouge & Caffa Free Dance 2019Dites-nous comment votre partenariat a commencé (essai, etc.)?
NL: Très rapidement après avoir annoncé la fin de mon partenariat avec mon ancien partenaire, Arnaud m'a envoyé un message sur messenger. Nous avons décidé de faire un premier essai fin novembre à Lyon qui s'est très bien passé puis nous en avons fait un deuxième à Paris fin décembre. Nous avons décidé de patiner ensemble et Fin janvier Arnaud est venu à Lyon.

AC: J'ai entendu pour la première fois sur les réseaux sociaux (Instagram pour être précis) que Natacha et son ancien partenaire se séparaient. Je lui ai directement envoyé un texto et lui ai demandé un essai. Nous avons essayé à Lyon fin novembre 2018, pendant un peu plus d'une semaine, nous avons également fait un essai à Paris pendant 2 jours fin décembre 2018, et nous avons finalement commencé à patiner ensemble après mes examens à la toute fin de janvier.

Qui sont vos coachs? Parlez-nous de votre lieu de formation.
Nous sommes coachés par Olivier Schoenfelder, Muriel Zazoui, Marien De La Ascension, Neil Brown et Emi Hirai, et nous nous entraînons à l'Académie Internationale de Lyon.

Racontez-nous quelques-uns de vos souvenirs préférés de votre première saison de patinage ensemble.
NL: Quand nous nous tenons la main pour la première fois et notre premier podium à Andorre en novembre 2019. Ce sont deux de mes souvenirs préférés.

AC: Mes souvenirs préférés sont les suivants: le premier serait au début de la saison lorsque nous avons fait une improvisation sur une chanson spéciale pour moi. Le deuxième, c'est lorsque nous nous sommes classés troisième au concours international d'Andorre en novembre 2019.

Parlez-nous de vos défis de formation pendant la pandémie.
NL: Pendant la quarantaine, j'ai continué à faire de la préparation physique avec cardio et étirements pour maintenir une bonne condition physique. J'utilise également ce temps pour étudier et préparer mes examens.

AC: J'ai dû garder la forme pendant la quarantaine, donc j'ai travaillé chaque jour de ces deux mois de détention (sauf 3 jours). J’ai couru, j’ai fait très attention à mon régime alimentaire et j’étudiais aussi beaucoup car nous n’avons généralement pas beaucoup de temps pour l’école.

Comment abordez-vous cette saison car elle est encore très imprévisible?
NL: Nous savons que cette saison est imprévisible mais nous nous entraînons assez normalement et nous nous adapterons pour la compétition.

AC: J'essaye / Nous essayons de m'entraîner comme si de rien n'était, dans le sens où nous avons la même préparation que si c'était un début de saison normal. Nous sommes bien sûr attentifs aux restrictions d'hygiène et nous nous concentrons sur notre travail, notre amélioration.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de vos programmes cette saison (si disponible)?
AC: Le court-métrage sera encore plus amusant que l'an dernier, nous travaillons beaucoup sur celui-ci. La danse libre, cependant, va être très classe et surprenante. Quelque chose sur lequel personne ne s'attendrait à ce que nous patinions.

Si vous pouviez avoir une leçon d'un danseur sur glace passé / présent, qui serait-ce?
NL: J'aimerais vraiment avoir une leçon avec Tessa Virtue et Scott Moir. Je les admire pour les patineurs qu'ils sont et pour leur carrière.

AC: Je prendrais une leçon de Christopher Dean, ou de Tessa et Scott. Je ne peux pas piiiiiiiick !!!

Qu'est-ce que tu aimes le plus dans le patinage avec ton partenaire?
NL: C'est un danseur merveilleux, un travailleur acharné, il est aussi très solidaire et m'inspire chaque jour!

AC: Ce que j'aime le plus dans le patinage avec mon partenaire, c'est son talent, son travail acharné, mais surtout, son ÂME, la gentillesse de son âme.

Souhaitez-vous que nos lecteurs sachent quelque chose sur vous en tant qu'équipe?
NL: Nous vivons avec une passion profonde pour la danse sur glace qui nous conduit vers nos mêmes rêves et objectifs.

AC: Certaines personnes ne nous attendent peut-être pas, mais nous travaillons très dur pour arriver là où nous voulons être, et je suis convaincu à 100% que Natacha et moi avons une connexion que seules quelques équipes dans le jeu ont. Je dis cela d’une manière très humble. REGARDE NOUS!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *