Catégories
Danse et art

Bowen McCauley Dance Company dernier arc

Bowen McCauley Dance Company (BMDC), une compagnie de danse contemporaine primée avec un héritage d’engagement communautaire, annonce Deux artistes se réunissent pour la finale de la saison 25 de la compagnie le 14 septembre à 19h. La finale de l’anniversaire d’argent de BMDC est une performance «en personne» d’une nuit avec trois premières mondiales avec accompagnement musical en direct. Ces premières mondiales s’appuient sur un répertoire de plus de 100 œuvres de danse originales chorégraphiées par la directrice artistique fondatrice Lucy Bowen McCauley au cours des 25 ans d’histoire de la compagnie.

La grande finale du 25e La saison anniversaire culmine avec le départ à la retraite de Bowen McCauley. « En réfléchissant aux 25 dernières années, je reste reconnaissante d’avoir l’opportunité de suivre ma passion et de la partager avec des personnes de tous âges et de tous horizons », dit-elle. « Je chéris tous les artistes avec qui j’ai travaillé et j’ai hâte de soutenir d’autres qui travaillent dans le domaine de la danse et de la musique. »

Le premier projet post-retraite de Bowen McCauley sera un partenariat avec le Maryland Youth Ballet (MYB) pour continuer les cours gratuits de Danse pour la maladie de Parkinson (Dance for PD®). Membre du corps professoral de MYB pendant trois décennies, ce partenariat permettra à Bowen McCauley de continuer à enseigner et à partager la joie de la danse avec des personnes vivant avec la MP.

La finale de la saison 25 de The Company s’ouvrira sur une reprise de Fanfare exubérante, la pièce chorégraphiée 2019 de Bowen McCauley sur la musique d’Igor Stravinsky Suite Italienne de Pulcinella et joué en direct par le violoniste Leonid Sushansky et le pianiste Carlos Cesar Rodriguez de l’Ensemble national de chambre. Le programme comprend une première mondiale et les débuts américains de l’artiste invité Manish Chauhan danse un solo créé par le chorégraphe Igal Perry, fondateur et directeur artistique du Peridance Center de NYC et accompagné par le percussionniste local de tabla Broto Roy.

La première moitié du programme se clôturera par la reprise de Trois Rêves, chorégraphié par Bowen McCauley, sur la musique de Maurice Ravel Gaspard de la Nuit et joué en direct par le pianiste Nikola Paskalov. Un exemple d’art reflétant le temps, Trois Rêves créé au Kennedy Center en mai dernier, et a été chorégraphié avec les restrictions COVID-19 à l’esprit. Il n’y a pas de partenariat et les danseurs maintiennent une distance physique sûre, ainsi que les mouvements de balayage gracieux que seule une composition de Ravel peut offrir.

Le deuxième acte s’ouvrira avec la première mondiale, Imago, chorégraphié par Bowen McCauley et composé de six chansons du compositeur allemand/croate Nikola Glassl, joué en direct par le petit-fils du compositeur et directeur musical Nikola Paskalov au piano, accompagné de la soprano Karin Paludan. Ensuite, les artistes invités Kardelen Turkish Dance Ensemble de Washington, DC, présenteront une authentique danse folklorique traditionnelle turque avec une composition musicale spécialement créée par Eryilmaz et jouée en direct par Hoppa Project.

Compagnie de danse Bowen McCauley.  Photo de Jeff Malet.
Compagnie de danse Bowen McCauley. Photo de Jeff Malet.

La première mondiale finale est une collaboration élargie entre deux artistes primés, Bowen McCauley et le compositeur turc Erberk Eryilmaz. Musique insistante est un tour de force rythmique et chorégraphique avec la nouvelle composition, écrite spécialement pour Bowen McCauley. Il mettra en vedette huit danseurs de la compagnie et cinq musiciens de Hoppa Project, dont Evie Chen, Samuel Park, Laura Ann Krentzman et Bree Ahern, avec Eryilmaz au piano et aux percussions.

Les collaborations turques entre les deux artistes sont soutenues par le projet Hoppa, qui vise à promouvoir la musique d’Europe de l’Est et du Moyen-Orient à travers des performances mettant en vedette la musique de la région avec un large éventail de styles allant du folk à la musique contemporaine nouvellement commandée. La traduction turque de « Hoppa » est « Allons-y » et s’aligne sur le désir de BMDC de terminer la saison 25 en beauté.

Après la représentation, les invités peuvent s’attendre à une célébration après la fête au Skylight Pavilion du REACH avec les acteurs et l’équipe pour porter un toast à l’héritage de succès de l’entreprise.

Pour les billets et plus d’informations, visitez www.kennedy-center.org/whats-on/explore-by-genre/dance/2021-2022/25th-season-final-performance.