Cupcakes & Conversation avec Samantha Lynch, Principale, The Norwegian National Opera & Ballet | Nouvelles du ballet | Directement de la scène

Danseuse de ballet en studio
Samantha Lynch en répétition. Photo Jörg Wiesner

Qu’est-ce qui vous motive à 8h du matin un lundi matin ?

Un oat latte et le tapis roulant, j’adore courir !

Si le ballet vous a choisi, comme le disent de nombreux danseurs, qu’est-ce qui vous a fait persévérer ?

Je ne pense pas que cela ait jamais été une option pour moi de ne pas m’y tenir !

J’aime vraiment sincèrement danser et je suis très ému par la musique. Donc, la combinaison des deux pour moi a toujours été euphorique.

Bien que je pense que la clé pour moi est que j’aime le studio autant que la scène. Je le trouve tout aussi enrichissant qu’agréable.

Qu’attendez-vous de danser cette saison et quels sont les grands défis susceptibles d’être pour vous ?

En ce moment, je suis sur une tournée appelée « Dialogues« on finit ici à Paris, et je danse 14,20 de Jiri Kylian et Emma Portner îles. Ce sera probablement la chose la plus importante pour moi cette saison ! Nous travaillons avec Mats Ek en janvier prochain, et ce sera vraiment spécial. En ce qui concerne les défis, nous avons La Bayadère à venir en mars et je trouve toujours cela tout un défi.

Unique en son genre – Jiri Kylian, Photo Erik Berg

Avec qui aimerais-tu le plus danser et avec quoi danserais-tu ?

J’ai quelques morceaux sur ma liste de seau ultime! Tire sur la lune de Sol Leon et Paul Lightfoot, est un chef-d’œuvre absolu, que j’aimerais avoir l’occasion de danser !

J’adorerais faire ça avec Douwe Dekkers. Je suis en admiration devant lui en tant qu’artiste et partenaire. Nous dansons pas mal ensemble, et avons une confiance particulière sur scène et en studio.

de Pina Bausch Le Sacre du Printemps est aussi quelque chose que j’aimerais expérimenter.

Si vous pouviez danser n’importe où dans le monde (pas seulement dans un théâtre), où danseriez-vous ?

Certainement notre opéra d’Oslo. Je suis une grande créature d’habitude, et c’est chez moi.

Comment préparez-vous vos pointes ?

Je couds des élastiques et des rubans et j’aime adoucir la boîte avec beaucoup d’eau chaude.

Quelle est votre routine quotidienne en ce moment ?

En ce moment nous sommes en tournée donc c’est un peu différent !

Mais généralement, je commence par mon jogging matinal et un grand café, suivis de notre cours quotidien en entreprise.

Ensuite, nous avons généralement environ 5 heures de répétition, avec une pause déjeuner de 40 minutes.

J’adore me détendre en prenant un sauna ou un café avec un de mes copains, puis c’est la maison de mon homme.

Samantha Lynch et Cora Bos-Kroese travaillent ensemble. Photo Erik Berg

Que mangez-vous au cours d’une journée de travail type ?

Aliments.

Vous pouvez inviter six personnes célèbres à dîner – qui inviteriez-vous ?

Kate McKinnon, Kevin Costner, Michael Jordan, Helena Bonham Carter, Ellen Pompeo et mon père !

Qu’est-ce qui surprendrait les gens chez vous ?

Que j’ai réussi à brûler des œufs durs. Peut-être aussi que je suis un grand fan d’Harry Potter !

Je ne peux pas non plus faire le grand écart.

Qui vous a donné envie de danser ?

Ma première professeur de ballet Miss Jenny.

Quel est votre meilleur conseil ?

Être soi-même sans vergogne. Même si c’est parfois assez dur.

Je pense que dans le monde de la danse, ce serait……… Ne jamais être trop à l’aise, travailler très dur et être constamment ouvert et inspiré pour apprendre. Je suis vraiment inspiré par des gens passionnés qui ont une confiance tranquille, mais qui sont un livre ouvert en studio.

Comment vous préparez-vous dans les heures qui précèdent un spectacle ?

Nous avons toujours cours le matin, que je ne peux pas manquer.

Ensuite, nous avons généralement du temps pour répéter ou prendre des notes pour le spectacle du soir.

Comme la plupart des entreprises, nous préparons généralement aussi notre prochain programme.

A ma pause vous me retrouverez dans un café avec un ami, avant de repartir au théâtre assez tôt.

(C’est la seule chose pour laquelle je suis toujours en avance !)

Ensuite, c’est le maquillage, les cheveux et un long échauffement en sueur.

Comment gérez-vous le stress de la performance ?

Je ne dirais pas que je suis stressé, mais je deviens nerveux, peu importe ce que je danse.

En vieillissant, j’ai trouvé plus facile d’accepter que j’ai fait de mon mieux dans le processus et que tout ce que je peux faire, c’est essayer d’être disponible, honnête et fidèle au moment.

L’anticipation et l’attente, dans les heures qui précèdent un spectacle, m’ont toujours semblé difficiles, mais j’ai appris à les gérer à ma manière. Rester occupé m’aide plus que trop me détendre avant un spectacle !

Quel rôle vous a le plus testé et comment ?

Je pense que physiquement ce serait Myrtha dans Gisèle, car j’ai toujours eu beaucoup de mal à sauter.

J’adore la musique, surtout cette dernière entrée qu’elle a ; chair de poule absolue ! Je n’aurais jamais pensé avoir cette opportunité. L’endurance dans ce deuxième acte est si difficile et j’ai adoré la poussée et l’adrénaline de travailler pour cela tous les jours.

Myrtha me convenait artistiquement, mais techniquement, il fallait vraiment que je travaille jusqu’à celle-là !

Unique en son genre – Jiri Kylian, Photo Erik Berg

Si on vous demandait de concevoir votre propre costume de ballet, que créeriez-vous ?

Un costume noir.

Que recherchez-vous chez un partenaire de danse ?

Quelqu’un qui aime travailler et qui est incroyablement investi dans le processus. La plupart des gens avec qui j’ai dansé diraient probablement que je suis assez intense, j’espère dans le bon sens, mais j’aime vraiment le temps de travail en studio.

Je trouve également la générosité, la coordination et la musicalité extrêmement importantes dans tout travail en duo. Alors bien sûr, la vulnérabilité, l’honnêteté et un bon sens de l’humour sont des qualités particulières absolues.

Quelle est votre citation préférée ?

« La vie est pleine d’écume et de bulles, deux choses sont indépendantes, la gentillesse dans les problèmes d’autrui et le courage dans les vôtres »

Adam Lindsay Gordon

(C’était le préféré de mon grand-père.)

Avez-vous une « étape de signature » ​​- une étape qui vous vient naturellement ?

Pas vraiment haha. Je vais dire que j’aime les étapes « entre » les étapes.

Une phrase que j’utilise beaucoup trop souvent est … ?

Mort, décédé ! (Une réaction à quelque chose qui est drôle)

Quel a été ton meilleur moment sur scène jusqu’à présent ?

Il est difficile de choisir, car chaque expérience est si différente.

Bien que dansant le rôle principal dans Jiri Kylian Unique en son genre senti comme un cadeau. C’était mon premier ballet complet, et le rôle vous oblige à rester sur scène pendant les 2,5 heures entières. (Y compris l’improvisation dans les entractes.)

Avoir cette énorme liberté et faire l’expérience d’être dans le monde pendant aussi longtemps, c’était vraiment spécial.

Il a été créé pour Cora Bos-Kroese, qui est l’une de mes artistes préférées, donc préparer le rôle avec elle était quelque chose que je n’oublierai jamais.

Avez-vous une compétence secrète que personne ne connaît ?

Oooo je ne pense pas que je fais! Je pense que la plupart des gens trouveraient probablement choquant que je sois très doué pour être silencieux. C’est un secret!

Samantha Lynch en répétition. Photo Jörg Wiesner

En termes de carrière de ballet, où aimeriez-vous être dans un an ?

J’aime toujours danser.

Avec qui aimeriez-vous avoir une conversation ?

Kate McKinnon. Je pense qu’elle est un génie absolu.

Quelle est votre stratégie de sortie, pour le moment où vous arrêtez de danser, et comment l’avez-vous planifiée ?

J’aime créer et j’apprécie vraiment tout ce que cela a à offrir. Bien que je pense que j’aimerais vraiment être réalisateur.

Sad Case, par Leon et Lightfoot Crédit : Erik Berg

Vous pourriez également aimer...