Catégories
Danse et art

De l'étudiant à l'étoile | Maddison Pritchard | Le Ballet royal | Nouvelles du ballet | Directement de la scène

Ballet News exclusif illo de Noemi Manalang

De l'étudiant à l'étoile est une série d'interviews exclusives de Ballet News mettant en vedette des diplômés d'écoles de ballet professionnel du monde entier, alors qu'ils commencent leur carrière professionnelle.

Photographie d'Amber Hunt

Vous vous êtes entraîné à la Royal Ballet School. Quand avez-vous rejoint le L'école et qu'est-ce qui vous a décidé à vous y entraîner?

J'ai rejoint la Royal Ballet School en 9e année, donc quand j'avais 14 ans, et c'était la meilleure décision de ma vie. J'avais toujours rêvé de rejoindre la Royal Ballet School depuis l'âge de 10 ans environ, car j'aspirais aux danseurs de la compagnie à l'époque. Je suis une pure fille du Nord anglaise qui savait que Royal était une école de formation purement anglaise, qui avait la technique d'entraînement anglaise la plus incroyable que les anciens danseurs avaient apprise tout au long de leur temps à l'école.

Avant de rejoindre RBS, où vous êtes-vous entraîné et à quelle heure avez-vous jouét ballet?

J'ai commencé le ballet quand j'avais 3 ans dans mon école de danse locale, Kate Simmons Dance. Cette école est devenue comme mon chez-moi loin de chez moi et l'enseignement que j'y avais m'a inspiré dès mon plus jeune âge que le ballet était la carrière professionnelle que je voulais entreprendre.

Après Kate Simmons Dance, j'ai déménagé à l'école Hammond. C'était ma première expérience dans une école de danse professionnelle, que j'ai rejointe en 7e année. J'ai déménagé au Hammond car je savais que je voulais me concentrer et me concentrer correctement sur ma danse et acquérir autant d'expérience que possible avec des cours de ballet plus réguliers et d'autres types de formation en danse différents. Le Hammond a fait de moi un danseur diversifié avec de la technique et une formation en ballet, claquettes, jazz et théâtre musical et je pense que tous ces aspects sont si importants à apprendre tout au long de la carrière d’un danseur.

Après avoir passé un an à The Hammond, je savais que le ballet classique était fait pour moi, alors j'ai auditionné pour l'Elmhurst Ballet School à Birmingham. Elmhurst m'a donné une formation de ballet classique exceptionnelle et m'a fait progresser davantage vers un danseur classique, car il était davantage axé sur leur formation de ballet. J'ai passé un an à Elmhurst et puis j'ai su qu'après suffisamment d'expérience de formation professionnelle, je devrais passer une audition pour la Royal Ballet School, White Lodge, (Note de l'éditeur: White Lodge est l'école inférieure, à Richmond Park) et je suis à l'école depuis.

Photo par Amber Hunt

Avez-vous participé à des compétitions pendant votre formation et si oui, lesquelles ceux, et que diriez-vous de vos expériences?

Tout au long de ma formation, je n'ai jamais participé à des compétitions en dehors de l'école. Cependant, au cours de ma deuxième année au lycée, nous avons pu participer au concours Lynn Seymour; c'était un concours d'expression par la danse. Nous avons choisi un solo et nous nous sommes préparés seuls sans aucun coaching. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir obtenu la 2e place avec mon solo Nocturnes par John Neumeier, et reçu par Dame Monica Mason et Kevin O'Hare.

Quand avez-vous commencé le travail de pointe, et pouvez-vous nous parler du processus de obtenir vos premières chaussures puis apprendre à danser sur la pointe?

Hou la la! Je me souviens toujours de ma première paire de pointes. J'étais tellement excitée de les avoir car j'avais vu toutes les ballerines professionnelles les porter alors j'ai pensé que j'allais être comme elles dès que je les aurais!

Je pense que j'avais environ 9 ans quand j'ai commencé correctement le travail de pointe et quand j'ai eu ma toute première paire. Mon premier cours était très lent. J'ai commencé à la barre avec des exercices très simples pour apprendre à bien me tenir debout, à monter correctement sur les pointes et à développer la force de nos chevilles pour nous tenir dans les pointes. Il m'a fallu un certain temps pour m'habituer au travail de pointe car je n'ai jamais eu les chevilles les plus solides, et même maintenant c'est quelque chose sur lequel je dois encore travailler. Cependant, avec toute mon expérience de formation dans différentes écoles de ballet, j'ai appris que le travail de pointe vient avec le temps, la persévérance et le travail acharné.

Je pratique toujours le travail sur pointes autant que possible maintenant, et je trouve même que faire un cours de ballet complet avec mes pointes me renforce beaucoup plus chaque jour. Au début de votre carrière professionnelle, les pointes deviennent une seconde nature et deviennent votre chaussure de ballet normale pour les cours chaque jour.

Selon vous, quels sont les éléments importants sur lesquels se concentrer pendant l'entraînement, si vous espérez une carrière professionnelle en tant que danseuse de ballet?

Je pense que les choses les plus importantes sur lesquelles se concentrer pendant votre formation sont de perfectionner votre technique et votre art. Surtout aux premiers stades de votre entraînement, comme à White Lodge, j'étais toujours tellement concentré à essayer d'améliorer ma technique, tout au long du travail à la barre, puis à amener ce sur quoi j'avais travaillé à la barre au centre. Cela m'aiderait toujours quand je savais que ma technique était correcte car vos mouvements coulent plus facilement et votre corps est toujours beaucoup plus centré.

Lorsque vous vieillirez, votre technique restera toujours avec vous et vous saurez toujours comment continuer à l'améliorer sans qu'on vous le rappelle constamment. Pour moi, en vieillissant, je savais que ma technique de base était issue de ma formation et que je continuerais toujours à travailler là-dessus.

Cependant, un élément massif dont les danseurs ont besoin est l'art. Surtout dans une carrière professionnelle, vous êtes constamment sur scène et vous vous produisez devant des publics du monde entier. Pour moi, l'art est très naturel; dès que je commence à bouger, je plonge dans ma propre qualité de mouvement unique et je trouve quels mouvements la font mienne.

Trouver votre propre qualité spéciale qui vous rend différent de tout le monde est ce qui attire le public.

Photo par Amber Hunt

Vous avez accepté un contrat avec le Royal Ballet. Toutes nos félicitations ! Quoi était le processus / qu'avez-vous dansé, et quand avez-vous découvert que vous aviez été a obtenu un contrat?

Merci beaucoup! Cela semble encore surréaliste maintenant! Le processus que nous avons tous dû traverser pour notre audition, c'est que nous avons passé environ deux mois à préparer un solo et un pas de deux. Avec l'aide de nos professeurs, nous avons eu une liste de solos que nous avons regardés et décidé lequel nous voulions essayer, et une liste de pas de deux que nous avons tous appris et ensuite choisis avec l'aide de nos professeurs sur ce qui nous convenait le mieux. .

Pour mon audition j'ai joué Paquita Variation principale et pour mon pas de deux j'ai joué Rhapsodie. J'ai adoré chaque morceau que j'ai joué ce jour-là, malgré les nerfs. J'ai eu une expérience incroyable en me produisant devant un panel aussi incroyable de juges de la Royal Ballet Company et de la Birmingham Royal Ballet Company. J'ai découvert mon contrat juste après Noël. Nous avons été appelés l'un après l'autre et c'était la meilleure nouvelle que j'aie jamais reçue, car mon rêve était enfin devenu réalité!

Comment la pandémie de coronavirus a-t-elle affecté votre année d'études supérieures, et savez-vous quand vous commencerez à travailler?

La pandémie de coronavirus a malheureusement mis un terme à notre année d'études supérieures très tôt en mars. Cela signifiait que nous avons raté nos performances finales avec l'école après avoir été là pendant 6 ans, et que nous avons également raté notre dernier défilé sur la scène du Royal Opera House.

Notre graduation avait encore lieu; cependant, cette année, c'était une remise de diplôme virtuelle. C'était toujours aussi agréable de pouvoir obtenir son diplôme de la Royal Ballet School, même dans ces circonstances très différentes, car je sais que nous aurions tous aimé être ensemble pour célébrer une dernière fois avant de commencer notre carrière professionnelle.

Je commencerai mon travail en septembre, ce qui me passionne tellement! J'étais un peu inquiet au sujet de ma préparation à rejoindre l'entreprise car j'avais fait toute ma formation avec l'école dans ma cuisine pendant le verrouillage. Cependant, j'ai eu la chance de pouvoir me rendre à White Lodge pendant leur cours d'été en ligne et de participer à des cours de ballet dans les studios. C'était tellement agréable de retourner danser en studio, et maintenant que plus de choses se sont ouvertes, je peux avoir accès au studio chaque jour, donc je suis très chanceux d'avoir pu pratiquer ma formation chaque jour jusqu'à ce que je commence.

Photo par Amber Hunt

Que savez-vous du Royal Ballet et avez-vous passé beaucoup de temps avec eux pendant votre formation?

J'ai toujours adoré la Royal Ballet Company, c'est ma compagnie préférée depuis que je suis petite, et savoir que je vais bientôt travailler avec eux est juste un rêve devenu réalité!

Je me suis beaucoup impliqué dans l'entreprise, en particulier au cours de mon année d'études supérieures. Au début de l'année, j'ai pu jouer Manon en tant que dame en attente à l'acte 3. J'ai adoré être sur scène avec les plus beaux costumes et être entourée de tous les danseurs incroyables que j'admire. J'étais aussi une dame de la cour La belle au bois dormant et un paysan dans Coppelia.

Les souvenirs les plus étonnants que j'ai eu avec l'entreprise ont été pendant la période de Noël. La Royal Ballet Company a joué Coppelia dans lequel j'ai pu danser avec huit membres du corp de ballet le matin et le soir; une danse dans l'acte 3. C'était ma toute première expérience de danse en tant que membre du corps de ballet sur la scène du Royal Opera House et cela m'a donné un aperçu de ce à quoi m'attendre pendant ma première année dans la compagnie.

Le lac des cygnes a été le plus grand ballet de cette année et j'ai également eu beaucoup de chance de pouvoir jouer avec le corps de ballet en tant que cygne. Ce fut l'expérience la plus difficile mais la plus incroyable car Le lac des cygnes est mon ballet préféré.

Travaille sur Le lac des cygnes avec le corps de ballet m'a appris tant de choses essentielles que j'avais besoin d'apprendre sur le corps de ballet. Rester en ligne et connaître chaque marque sur scène était le plus grand défi de tous, car c'était si nouveau pour moi de jouer correctement dans un énorme ballet comme Le lac des cygnes, que dès que vous sortez de la ligne, cela ruinerait les motifs sur scène. J'ai tellement pris de faire Le lac des cygnes que cela m'a vraiment aidé à me préparer pour l'année à venir.

Quelles sont vos meilleures réalisations en tant qu'étudiant?

Mes meilleures réalisations en tant qu'étudiant ont été lors de ma première année au lycée, lorsque j'ai été choisi pour aller au Japon pour représenter l'école et enseigner aux étudiants japonais à quoi ressemble la formation en anglais à la Royal Ballet School. C'était un tel honneur d'avoir été choisi pour cela et de pouvoir voyager au Japon et découvrir et voir de nouveaux endroits à travers le monde était tout simplement incroyable!

Une autre réalisation incroyable pour moi était d'aller au Prix ​​de Lausanne pour interpréter une pièce de groupe appelée Larina Waltz.

De nouveau pouvoir voyager en Suisse et se produire sur une belle scène qui a également été diffusée en direct dans le monde entier.

J'ai tellement d'opportunités que la Royal Ballet School m'a données, mais aussi l'un de mes favoris a été Journée mondiale du ballet 2020. J'ai pu répéter aux côtés de Yasmine Naghdi et Rio Hirano, principaux danseurs de la Royal Ballet Company, en répétition Concerto pas de deux. Ce fut un moment tellement surréaliste pour moi car j'ai eu la chance de pouvoir danser aux côtés de deux des danseurs de ballet les plus incroyables.

Maddison dansant au Prix de Lausanne avec James Owen Large

Pourquoi le ballet?

Le ballet est ma vie depuis que j'ai 3 ans. Pendant seize ans, ma vie a tourné autour de ma formation et de me pousser constamment pour pouvoir faire le meilleur que je peux être. J'adore ce que le ballet me fait ressentir et comment je me perds dans le mouvement et la musicalité. J'adore capter l'attention du public sur scène, pouvoir raconter une histoire et me perdre dans un rôle qui captive tout le monde. Il y a quelque chose dans le ballet qui met l'amour pur dans mon cœur. Cela a toujours fait partie de ma vie et fera toujours partie de ma vie, et maintenant, en entrant dans une carrière professionnelle, mes rêves sont devenus réalité et j'ai tous mes autres rêves à réaliser pour l'avenir.

Où aimeriez-vous être cette fois l'année prochaine et comment allez-vous mesurer vos progrès au cours de l'année?

Cette fois l'an prochain, j'aimerais pouvoir danser en tant qu'artiste officiel avec la compagnie. Quant à mesurer mes progrès tout au long de mon année, je continuerai à travailler aussi dur que moi, voulant toujours en savoir plus et apprendre chaque jour de nouvelles choses qui me poussent à devenir un danseur meilleur et plus compétent dans les années à venir. Je ne peux pas non plus attendre plus d’expérience sur scène et être plus à l’aise pour me produire devant le public. Espérons que les choses reviendront à la normale pour notre industrie artistique afin que nous puissions tous être de retour sur nos belles scènes dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *