Catégories
Danse et art

Des étudiants en danse victorienne bannis de la scène

À compter d’aujourd’hui, vendredi 19 novembre, le gouvernement victorien de Daniel Andrews a interdit à tous les danseurs âgés de 12 à 15 ans de danser ou de se produire, à moins qu’ils ne soient vaccinés contre le SRAS-CoV-2. Le sport communautaire et les écoles, cependant, sont exemptés du nouveau mandat.

De nombreux studios à travers Victoria ont leurs concerts de danse tant attendus prévus pour ce soir ou ce week-end, et maintenant les propriétaires de studios en détresse à travers l’État doivent informer les familles que leurs danseurs ne peuvent pas participer. De manière incohérente, si ces mêmes danseurs ont une rencontre de netball ou de cricket ce week-end, ils sont autorisés à jouer.

Après deux dernières années fortement perturbées, de nombreux étudiants en danse n’ont pas pu du tout se produire et viennent tout juste d’être autorisés à retourner dans leurs studios de danse bien-aimés après six fermetures prolongées. Ils ont enfin quelque chose de spécial à espérer dans leurs performances à venir, ont travaillé dur pour apprendre leurs routines dans les circonstances les plus difficiles et ont préparé leurs costumes. Pourtant, ils sont à nouveau lancés sur scène. Ces mêmes élèves dansent déjà ensemble depuis des semaines et ils vont à l’école ensemble chaque jour.

Mike Harrison-Lamond, président de la Dance Arts Alliance, a parlé ce matin du changement absurde et instantané qu’il s’agit d’une nouvelle attaque contre la communauté de la danse et des arts du spectacle par le gouvernement de l’État de Victoria.

«Cela a été une course tellement ridicule pour nos pauvres enfants qui veulent juste monter sur scène et se produire. Nous avons 250 entreprises dont nous nous occupons au sein de la Dance Arts Alliance, nous demandons donc depuis des mois des consultations et des avertissements sur ce qui va se passer une fois que nous aurons atteint 90 %. Le gouvernement nous a ignorés et maintenant, tout à coup, il a rendu cette décision pour dire, dès maintenant, que toute personne âgée de 12 et de deux mois et plus doit être vaccinée. »

En larmes, il explique : « Beaucoup de nos enfants n’ont pas eu le temps de se faire vacciner. Nous avons des concerts ce soir pour certaines de nos entreprises et maintenant tous ces enfants ne peuvent pas faire le concert. Ils ont vécu tellement de choses ces derniers mois. C’est vraiment difficile pour nous parce que ces enfants ont été endommagés émotionnellement et mentalement. Le gouvernement est tellement arrogant de dire que cela se produit en ce moment et qu’il n’a pas le temps de se préparer. Il n’y a même pas trois semaines ou un mois pour se faire vacciner ! Les instructions des locaux ouverts ne sont sorties qu’au milieu de la nuit hier soir !

« Beaucoup de parents n’ont pas encore pu se faire vacciner, et je comprends que beaucoup de parents attendent un peu plus de données ou de soutien à ce sujet », explique Harrison-Lamond.

Les parents sont hors d’eux-mêmes à travers l’État. Sur les 150 000 enfants qui dansent chaque semaine à Victoria, un grand pourcentage d’entre eux sont à nouveau bannis du studio. Les répercussions pour notre industrie seront immenses, car le groupe d’âge des 12-15 ans a tendance à être le groupe démographique où la rétention des étudiants peut diminuer dans les meilleures circonstances. Maintenant, des milliers d’étudiants sont forcés de quitter la scène et le studio et beaucoup risquent de ne pas revenir.

Le vaste consensus dans le monde a été de ne pas imposer les vaccins COVID pour les jeunes mais de les rendre disponibles pour ceux qui sont vulnérables ou les aimeraient, pourtant le gouvernement Andrews applique le vaccin à nos préadolescents et adolescents sans avertissement, excluant instantanément les dizaines des milliers de danseurs de faire ce qu’ils aiment.

Avec des taux de vaccination parmi les plus élevés au monde, il est temps de laisser nos danseurs danser ! Il est temps que la communauté de la danse s’unisse à nouveau et fasse entendre nos voix. Contactez votre député local et le bureau du premier ministre au sujet de cette nouvelle décision absurde et précipitée.

Contactez Daniel Andrews :
daniel.andrews@parliament.vic.gov.au
(03) 9651 5000 et (03) 9548 5644

Contacter le chef de l’opposition Matthew Guy :
matthew.guy@parliament.vic.gov.au
(03) 9651 6701 et (03) 9850 7983

Qui est mon député ? https://www.parliament.vic.gov.au/about/electorates