Catégories
Danse et art

D’étudiant à star | Ava May Llewellyn | Le Ballet Royal | Nouvelles du ballet | En direct de la scène

D’étudiant à star est une série d’interviews exclusive de Ballet News mettant en vedette des diplômés d’écoles de ballet professionnel du monde entier, alors qu’ils commencent leur carrière professionnelle.

Ava May Llewellyn. Photo : Chasse à l’ambre

Vous avez étudié à la Royal Ballet School. Quand avez-vous rejoint l’Ecole et qu’est-ce qui vous a décidé à vous y former ?

J’ai donc rejoint l’école en 2013 à 11 ans. Après avoir auditionné pour plusieurs écoles de danse et d’arts du spectacle, je ne m’attendais certainement pas à entrer à White Lodge, mais après l’avoir fait, j’ai décroché ma place pour rejoindre la 7e année ! [Ed note : White Lodge is the Junior School of The Royal Ballet School]

Avant de rejoindre RBS, où vous êtes-vous entraîné et à quel âge avez-vous commencé le ballet ?

J’ai commencé le baby ballet à l’âge de 2,5 ans dans mon école de danse locale, 344 Dance Station à Bristol. J’y ai dansé jusqu’à ce que j’aille à White Lodge et j’y retourne toujours pour donner des cours maintenant ! J’étais également Junior Associate à la Royal Ballet School avec une enseignante extraordinaire, Karen Paisey, que j’adore et qui a été une grande source d’inspiration pour moi.

Selon vous, quels sont les points importants sur lesquels se concentrer pendant la formation si vous espérez une carrière professionnelle en tant que danseur classique ?

Pendant l’entraînement, je pense qu’il est important de se concentrer sur soi. Essayez de ne pas vous laisser distraire par ce que font les autres, le parcours de chacun dans le ballet est différent. Les gens s’améliorent à des moments différents et certaines personnes sont plus lentes ou plus rapides, mais je pense que tant que vous vous engagez à apprendre et à pratiquer et à être le meilleur possible, c’est tout ce que vous pouvez faire. Travailler dur; vous ne regretterez jamais d’avoir travaillé. Pour moi aussi, PMA a été une chose énorme. Mon grand-père m’a appris à toujours avoir une attitude mentale positive ; cela m’a vraiment aidé dans ma formation. Quand quelque chose n’allait pas dans mon sens ou si j’étais très anxieux à propos de quelque chose qui allait arriver, il me rappelait la PMA et juste ces 3 lettres me calmaient et je me recentrais prêt à relever le défi avec un état d’esprit positif !

Avez-vous participé à des compétitions durant votre formation et si oui, lesquelles, et que diriez-vous de vos expériences ?

Avant de partir à White Lodge, j’ai dansé dans quelques compétitions locales chez moi à Bristol et dans les environs, mais celles-ci n’étaient vraiment que petites. Je me suis qualifié pour la finale All England à deux reprises et j’ai également remporté la section junior aux Janet Cram Dance Awards (Modern) en 2013. En raison de mon travail chez RBS depuis 8 ans, je n’ai eu l’occasion de participer à aucune compétition. depuis que j’ai commencé là-bas.

Vous avez accepté un contrat avec le Royal Ballet. Toutes nos félicitations ! Guidez-nous à travers le processus d’attribution du contrat.

Ah merci beaucoup ! Même le simple fait de le dire à voix haute me donne encore des papillons, c’est vraiment un rêve devenu réalité et je ne peux tout simplement pas y croire. Le principal événement dans lequel j’ai obtenu mon contrat a été notre évaluation qui a eu lieu en novembre. J’ai dansé le solo de Fonteyn de Offrande d’anniversaire et Le cygne noir pas de deux de Le lac des cygnes devant le panel le plus incroyable dont Kevin O’Hare, Carlos Acosta, Samantha Raine et Darcey Bussell ! C’était probablement la chose la plus terrifiante que j’aie jamais faite, mais je me suis vraiment amusé à danser ces morceaux. On m’a proposé mon contrat via zoom ! Mon professeur a demandé un rendez-vous avec moi à l’heure du déjeuner un jour. Je pensais juste que nous avions du rattrapage sur mes progrès comme nous le faisons souvent. Quoi qu’il en soit, je suis allé dans ma chambre, je me suis connecté à l’appel zoom, puis après quelques minutes d’attente, mon professeur et Kevin O’Hare sont apparus sur mon écran ! Mon cœur s’est littéralement arrêté et j’étais juste sans voix honnêtement. J’ai encore des papillons qui racontent l’histoire. Nous avons discuté et puis il m’a proposé mon contrat ; des larmes coulaient sur mon visage pendant que j’essayais de rester calme et de ne pas me ridiculiser haha ​​!

Que savez-vous de l’entreprise et avez-vous déjà passé beaucoup de temps avec elle ?

Donc, étant à l’école depuis 8 ans, je dois dire que j’ai été un peu obsédé par la Compagnie. Je les ai observés de près, j’ai assisté à de nombreuses représentations et j’ai même eu la chance de jouer dans certaines d’entre elles. j’ai été dans Casse-Noisette pendant mon séjour à White Lodge puis à l’école supérieure et j’étais un bébé cygne dans Le lac des cygnes quand j’étais en 8e.

Qu’attendez-vous pour rejoindre l’entreprise ?

Littéralement tout ! Principalement, je suis tellement excité d’être dans une pièce remplie des danseurs les plus inspirants et les plus incroyables qui ont été mes idoles d’enfance ! J’ai hâte de les observer en classe et d’apprendre d’eux pour essayer de capturer une partie de leur magie. Je suis même super excité de pouvoir simplement porter mon propre justaucorps par opposition au justaucorps scolaire tous les jours; la planification de tenue va être super amusante!

En quoi pensez-vous que la vie en entreprise sera différente de vos jours d’étudiant ?

Je ne me fais pas d’illusions sur le fait que je commence par le bas, un peu comme si j’étais à nouveau en 7e ! Je sais que ce sera un travail difficile et je devrai faire mes preuves chaque jour en écoutant et en faisant de mon mieux. Les routines et les horaires seront bien sûr différents car je n’aurai plus d’études académiques pour jongler avec le ballet. Il n’y aura pas de routines ni d’horaires fixes car ma journée dépendra des répétitions et des représentations ; certains jours, je jouerai le soir alors que d’autres jours, je pourrais avoir terminé en début d’après-midi. Ce que je sais avec certitude, c’est que j’ai hâte d’avoir l’opportunité de me produire régulièrement au Royal Opera House devant un vrai public.

Ava May Llewellyn. Photo : Chasse à l’ambre

Qu’espérez-vous apporter à l’entreprise ?

Rien qu’en lisant ceci maintenant, je n’arrive toujours pas à y croire, je rejoins actuellement la Compagnie ! J’espère apporter une énergie positive et amusante dans le studio. J’adore danser, répéter et apprendre et j’espère apporter engagement, enthousiasme et passion, mais aussi faire de chaque répétition une expérience amusante.

Comment vous préparez-vous pour votre premier contrat professionnel ?

Ma pause est donc de 3,5 semaines entre la fin de l’école et le début de l’entreprise, j’ai donc dû planifier judicieusement mon temps. J’ai décidé après un dernier trimestre d’école si fou que j’avais besoin d’environ une semaine de congé, sans chaussures de pointe, juste pour m’assurer que j’avais complètement récupéré. J’ai eu cette pause maintenant, ce qui signifie que je suis actuellement de retour dans mon studio de danse local, travaillant presque tous les jours pour essayer de m’assurer que je suis aussi prêt que possible. J’aime aussi nager, faire du Pilates, aller à la gym, etc. J’ai donc alterné mes entraînements pour m’assurer de rester en forme et de m’amuser en même temps.

Quelles sont vos meilleures réalisations en tant qu’étudiant ?

Ma plus grande réussite à White Lodge a été de devenir directrice de l’école, c’est certainement quelque chose dont je suis très fier. Ma plus grande réussite à l’école supérieure doit être de remporter le prix David Norman pour le diplômé qui a fait preuve de qualités de leadership et de civisme pendant son séjour à l’école.

En termes de ballet, alors que j’ai eu des opportunités incroyables de jouer dans des productions avec la compagnie du Royal Ballet ainsi que le Birmingham Royal Ballet, ma plus grande réussite est sans aucun doute de rejoindre la compagnie en tant que jeune danseur Aud Jebsen.

Pourquoi le ballet ?

C’est une question que tant de gens me posent et je ne sais tout simplement pas. Quand j’étais plus jeune, j’ai pratiqué différentes formes de danse, y compris les claquettes, la danse moderne et l’irlandaise, mais le ballet a toujours été ma passion. Depuis le moment où j’ai reçu la lettre d’acceptation à White Lodge, je savais que mon objectif final était de rejoindre le Royal Ballet. Je pense que cela m’a toujours paru si naturel que je n’ai jamais pensé à autre chose.

Comment se relever les jours où les choses ne vont pas si bien ?

PMA, attitude mentale positive. Je sais que le ballet n’est pas facile et nécessite un travail acharné et du dévouement et il y aura des hauts et des bas. Tout le monde est différent et a des forces et des faiblesses différentes ; vous devez travailler plus dur sur les choses qui ne vous viennent pas si facilement et accepter que personne ne sera jamais parfait en tout. De plus, ma famille vient toujours me chercher, un simple coup de téléphone avec eux peut vraiment me remonter le moral et me permettre de continuer.

Avez-vous un rôle de rêve et/ou un partenaire de danse et si oui lequel/qui sont-ils ?

C’est une question si difficile car j’ai tellement de rôles de rêve. Pour n’en citer que quelques-uns que j’adore Don Quioxte donc Kitri serait un rêve, Juliette, évidemment Sugarplum dans casse Noisette ainsi que Claire. Pour moi, Clara serait tellement surréaliste car j’ai grandi en jouant dans Casse-Noisette et toujours à la recherche de Clara en particulier ! Quant à un partenaire de rêve, littéralement n’importe qui dans l’entreprise. Chaque personne de la Compagnie est si talentueuse et inspirante, j’adorerais avoir l’opportunité de danser avec n’importe laquelle d’entre elles !

Que diriez-vous aux étudiants entrant dans leur année d’études supérieures ?

Essayez simplement de profiter de chaque instant et de travailler dur. Le temps passe si vite, alors assurez-vous de suivre tous les conseils que vous donnent vos professeurs et d’en tirer le meilleur parti. Aussi, restez positif. Si vous ne croyez pas en vous, personne d’autre ne le fera, vous devez donc vous assurer d’avoir confiance en vous, car c’est une année difficile pour préparer les évaluations et les énormes pensées effrayantes d’auditionner et d’essayer d’obtenir un emploi pour l’année prochaine. Aussi, amusez-vous avec vos amis! Nous avons raté plusieurs fois en raison des blocages, mais nous faisons vraiment beaucoup de souvenirs avec vos meilleurs amis car l’année prochaine, vous serez malheureusement séparé de la plupart d’entre eux.

Où aimeriez-vous être à cette époque l’année prochaine et comment mesurerez-vous vos progrès au cours de l’année ?

J’aimerais avoir terminé avec succès mes 12 mois en tant que jeune danseur Aud Jebsen et, espérons-le, devenir un artiste de la compagnie. Je rejoins la meilleure compagnie de ballet du monde et je commence par le bas, j’espère donc avoir beaucoup appris et bien sûr amélioré en tant que danseur.

Ava May Llewellyn. Photo : Chasse à l’ambre