Catégories
Danse et art

Disability Futures récompense les danseurs handicapés

Trente ans après la loi américaine de 1990 sur les personnes handicapées, une loi sur les droits civils qui interdit la discrimination fondée sur le handicap, et il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce pays à ce sujet. Mais une nouvelle initiative des anciens bailleurs de fonds, la Fondation Ford et la Fondation Andrew W. Mellon, espère changer cela.

Les deux fondations lancent une nouvelle bourse, fruit d'une écoute, d'une collaboration et d'un engagement humble, qui soutiendra directement le travail de 20 artistes, danseurs et danseurs handicapés à travers le pays. Une fois lancé, ce programme de 18 mois, Disability Futures, sera le seul prix national pour les praticiens handicapés.

Disability Futures vise à accroître la visibilité des créatifs handicapés à travers les disciplines et la géographie et à élever leur voix individuellement et collectivement. La première phase de ce programme consistait à annoncer les boursiers 2020, énumérés ci-dessous. Administré par des artistes américains, le fonds attribuera à ces 20 créateurs handicapés une subvention de 50 000 dollars chacun (1 million de dollars au total) pour faire progresser leur pratique.

Disability Futures est né d'une étude d'un an qui a interrogé des dizaines d'artistes et de créateurs handicapés à travers le pays pour expliquer comment Ford, Mellon et d'autres philanthropies peuvent mieux servir les artistes et créatifs handicapés. Bien qu'il s'agisse d'un investissement philanthropique, Disability Futures est intentionnellement conçu par, pour et avec des praticiens handicapés à de nombreux niveaux. Des praticiens handicapés ont incité l'initiative, et des boursiers ont été nommés et sélectionnés par des praticiens handicapés.

Grâce à la bourse, Ford et Mellon espèrent s'attaquer aux problèmes de terrain dans les arts et la culture, le journalisme et le film documentaire – y compris le manque de visibilité du handicap dans le secteur culturel, le manque d'opportunités de développement professionnel accessibles aux praticiens handicapés et la nécessité d'un programme national de subventions qui tient compte des défis financiers uniques des artistes handicapés.

«C'est un privilège de reconnaître cet éventail de professionnels de la création et de renforcer leurs contributions aux arts, au journalisme et au film documentaire», a déclaré Margaret Morton, directrice de la créativité et de la libre expression à la Fondation Ford. «Les artistes et les créatifs nous provoquent avec des idées, nous ornent de beauté et nous conduisent à l'action. Il est essentiel que nous nous engagions avec les perspectives des praticiens handicapés et que nous améliorions leurs récits. Nous espérons que cette bourse suscitera plus d'attention et d'engagement envers les contenus, productions et projets axés sur le handicap dans les années à venir.

«Les structures institutionnelles n'ont pas servi les artistes handicapés dans le passé», a déclaré Emil Kang, directeur du programme des arts et de la culture à la Fondation Andrew W. Mellon. «Disability Futures est le résultat d'une écoute, d'une collaboration et d'un engagement humble, et chez Mellon, nous sommes heureux de reconnaître et de soutenir directement ces artistes exceptionnels.

Les boursiers sont des chefs de file dans leurs domaines respectifs. Les récipiendaires viennent de communautés à travers le pays, où ils travaillent comme artistes, activistes, éducateurs et plus encore. Leur travail brise les barrières et offre de nouvelles façons de comprendre les expériences vécues par les personnes handicapées. Leur travail a remporté des prix à Sundance, a été présenté au Whitney Museum et est disponible en streaming sur Netflix.

Les boursiers Disability Futures sont: Navild Acosta (artiste multimédia en danse, musique, son et arts visuels), Patty Berne (directrice artistique, écrivain et cinéaste), Eli Clare (poète et essayiste), John Lee Clark (écrivain) , Sky Cubacub (confectionneur de vêtements), Jen Deerinwater (journaliste, chanteuse, écrivain créatif non romanesque, mémoriste et photographe), Rodney Evans (cinéaste), Ryan J. Haddad (dramaturge et interprète), Jerron Herman (danseur), Christine Sun Kim (artiste), Carolyn Lazard (artiste et écrivain interdisciplinaire), Jim LeBrecht (réalisateur de documentaires), Riva Lehrer (peintre et écrivain), Tourmaline (cinéaste), Jeffrey Yasuo Mansfield (architecte et designer), Mia Mingus (écrivain et conférencier) , Perel (chorégraphe et interprète), Leah Lakshmi Piepzna-Samarasinha (poète, écrivain et artiste de performance), Alice Sheppard (chorégraphe, danseuse et écrivaine) et Alice Wong (créatrice de médias).

Pour plus d'informations sur les boursiers et l'initiative dans son ensemble, consultez le site www.fordfoundation.org/work/investing-in-individuals/disability-futures-fellows.







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *