Catégories
Danse et art

La compagnie de danse néo-zélandaise ‘Night Light’

Une séquence ancienne de la nature et l’espace entre la fiction et la réalité prennent vie dans Night Light – une soirée de contraste terreux, qui sera présenté par The New Zealand Dance Company (NZDC) à Auckland, Whangarei et Christchurch en septembre.

Les billets sont en vente aujourd’hui à www.nzdc.org.nz pour cette double facture palpitante de Le Fibonacci et Uku – Derrière la toile par deux dynamiques chorégraphes néo-zélandais.

Veilleuse sera créée à Auckland au ASB Waterfront Theatre les 3 et 4 septembre, avant les représentations à Whangarei le 8 septembre et à Christchurch le 16 septembre.

Codirecteur artistique et chorégraphe de NZDC Le Fibonacci Tor Colomb dit : «Veilleuse est une offre réfléchie en réponse à ce moment dans le temps que nous vivons collectivement.

Le codirecteur artistique James O’Hara déclare Veilleuse nous invite à écouter, à réfléchir, à nous rassembler et aussi à célébrer la chance que nous avons en Nouvelle-Zélande en ce moment. «Nous sommes ravis de partager ces deux œuvres dynamiquement contrastées mais complémentaires dans ce double projet de loi commandé à l’origine par la directrice artistique fondatrice de NZDC, Shona McCullagh», a-t-il déclaré.

Le Fibonacci by Colombus explore les voies énergétiques à travers la danse, le son et le lieu en relation avec la séquence mathématique de Fibonacci. Avec un mouvement méditatif, l’œuvre révèle une tapisserie de motifs et de formes, qui provoque un sentiment de connexion à quelque chose de plus profond que le détail de chaque action individuelle.

La première mondiale du chorégraphe maori émergent Eddie Elliott Uku – Derrière la toile explore le pouvoir de la vulnérabilité et la force au sein de la lutte. S’inspirant de l’artiste visuel Andy Denzler, Elliott s’inspire du pūrākau (conte) tenu au sein de Te Ao Māori et le tisse avec la langue des signes néo-zélandaise pour révéler la complexité de sa propre expérience humaine. L’anticipation et l’intensité sont au cœur du mouvement associé au nettoyage uku (argile) qui symbolise la relation entre Hineahuone et Tāne – d’où nous venons et où nous retournerons.

Le NZDC pense que tout le monde devrait avoir accès à la joie que procure le spectacle vivant, en particulier en réponse aux récents événements mondiaux, donc dans un effort pour réduire les coûts en tant qu’obstacle, tous les billets pour Veilleuse sont de 25 $.

De flotter dans le temps et l’espace, en observant les mystérieuses spirales dorées de la nature dans Colombus’ Le Fibonacci à la terre avec le sentiment dans Elliott’s Uku – Derrière la toile où confronter la narration est à son paroxysme, ces deux performances divines livrées l’une après l’autre offrent une soirée de contraste terrestre à ne pas manquer.

NZDC présentera Veilleuse au ASB Waterfront Theatre, Auckland (3 – 4 septembre) ; Forum Nord, Whangarei (8 septembre) ; et James Hay Theatre, Christchurch (16 septembre). Pour les billets et plus d’informations, visitez nzdc.org.nz/works/night-light.