La saison 2022 du Sarasota Ballet s’ouvre avec le programme 4 | Amour & Trahison | Nouvelles du ballet | En direct de la scène

Marijana Dominis dans Johan Kobborg’s Naples Acte III
– Photographie de Frank Atura

28 – 31 janvier 2022 au FSU Center for the Performing Arts

Le Sarasota Ballet ouvre la nouvelle année avec un retour à la programmation triple. Programme 4 – Amour et trahison, se produisant du 28 au 31 janvier 2022 au FSU Center for the Performing Arts, dirige avec Sir Frederick Ashton’s Valses nobles et sentimentales, un ballet romantique perdu pendant vingt-cinq ans jusqu’à sa reprise méticuleusement construite en 2012 et sa première américaine. Ensuite, Dame Ninette de Valois’ La progression du râteau passe de la passion au pathétique dans ce récit de la descente d’un riche héritier dans la folie et la misère. Amour et trahison se termine avec la vibrante production de Johan Kobborg Naples Acte III, chorégraphié à l’origine par August Bournonville et un incontournable du ballet classique danois.

« Quand vous regardez ce programme, c’est une excellente représentation de ce pour quoi le Sarasota Ballet est connu et, par coïncidence, un programme qui a une signification particulière pour moi », explique Iain Webb, directeur du Sarasota Ballet. « Les trois ballets représentent non seulement l’importance de l’histoire et de l’héritage du ballet, mais aussi de la gamme du ballet et, à travers Johan, un lien avec l’un des grands artistes d’aujourd’hui. Pour moi-même, Valses nobles et sentimentales occupe une place importante dans mon cœur car le temps que j’ai passé à travailler avec Sir Fred sur sa renaissance en 1987 est probablement l’un de mes souvenirs les plus précieux. De Valois, ou Madame comme nous l’appelions tous affectueusement, a établi un ton narratif à travers La progression du râteau qui a eu un impact sur le développement de la danse britannique et peut encore être ressentie dans de nombreux ballets d’aujourd’hui. Johan n’est pas seulement une personne extraordinaire, mais aussi un ami très cher, c’est pourquoi le fait qu’il travaille avec nos danseurs sur sa production de Naples Acte III est vraiment excitant pour nous tous.

Valses nobles et sentimentales a d’abord pris la forme d’une suite de valses de Maurice Ravel en 1911 et a inspiré de nombreux chorégraphes, dont George Balanchine et Sir Kenneth MacMillan. L’interprétation chorégraphique de Sir Frederick Ashton aurait lieu en 1947 pour le Sadler’s Wells Theatre Ballet, testant les capacités des danseurs à l’époque de l’après-guerre. Plus tard relancé par Ashton en 1987 (un an avant son décès), il restera en sommeil pendant vingt-cinq ans jusqu’à sa reconstruction en 2012 par Iain Webb et Margaret Barbieri pour le Sarasota Ballet. Lors des représentations de la Compagnie en 2016 au Joyce Theatre de New York, Alastair Macaulay a décrit le ballet pour le New York Times comme « … un coup de maître chorégraphique doucement éblouissant ».

Basé sur une série de huit peintures de l’artiste anglais du XVIIIe siècle William Hogarth, La progression du râteau a été initialement conceptualisé et orchestré par Gavin Gordon; après son succès antérieur avec les années 1931 Travail, Dame Ninette de Valois a été approchée pour chorégraphier le ballet qui sera interprété par sa compagnie en plein essor, le Vic-Wells Ballet. Créé au Sadler’s Wells Theatre le 20 mai 1935, avec Sir Robert Helpmann dansant le rôle principal du Rake et Dame Alicia Markova dans le rôle de la fille trahie, La progression du râteau fut un succès instantané et fournira un élan supplémentaire au Vic-Wells Ballet, servant d’étape vers son éventuelle charte en tant que Royal Ballet en 1956.

« Avec La progression du râteau, nous puisons dans un récit plus sombre et plus dramatique que celui que l’on voit souvent dans le ballet », explique Margaret Barbieri, directrice adjointe du Sarasota Ballet. « La chorégraphie de Dame Ninette de Valois donne vie aux peintures de Hogarth, capturant non seulement des émotions et des histoires humaines complexes, mais créant également un ballet qui a captivé le public et les danseurs. Transmettre le talent artistique irremplaçable de Madame et celui de Dame Alicia aux générations actuelles et futures continue d’être l’un des éléments les plus gratifiants de ma carrière.

Naples, également intitulé Le pêcheur et sa fiancée, a été initialement chorégraphié en 1842 pour le Ballet royal du Danemark par le maître de ballet et chorégraphe August Bournonville. Maintenant reconnu par beaucoup comme l’œuvre phare de Bournonville, Naples a utilisé une pantomime significative dans ses deux premiers actes, seul le troisième acte étant fortement axé sur la danse; par conséquent, les productions ultérieures mettront principalement l’accent sur le troisième acte et laisseront tomber une grande partie de la composante pantomime, comme c’est le cas avec Johan Kobborg Naples Acte IIIproduction. Le résultat est une série de danses effervescentes et dynamiques qui capturent l’esprit du ballet danois.

Horaire des représentations et informations sur les billets

28 – 31 janvier 2022

Centre FSU pour les arts de la scène

Vendredi 28 janvier 2022 à 19h30

Samedi 29 janvier 2022 à 14:00

Samedi 29 janvier 2022 à 19h30

Dimanche 30 janvier 2022 à 14:00

Dimanche 30 janvier 2022 à 19h30

Lundi 31 janvier 2022 à 19h30

Valses nobles et sentimentales

Chorégraphie de Sir Frederick Ashton

Musique de Maurice Ravel

La progression du râteau

Chorégraphie de Dame Ninette de Valois

Musique de Gavin Gordon

Naples Acte III

Production par Johann Kobborg

Chorégraphie après August Bournonville

Musique d’Edvard Helsted & Holger Simon Paulli

Billets d’abonnement

Les abonnements Flex Four Ballet à la saison 2021-2022 du Sarasota Ballet sont toujours disponibles. Pour plus d’informations, veuillez visiter www.SarasotaBallet.org ou appeler la billetterie au 941.359.0099, du lundi au vendredi, de 10h à 16h.

Billets à l’unité

Billets individuels pour Amour et trahison, à partir de 35 $, sont en vente maintenant sur www.SarasotaBallet.org ou en appelant le 941.359.0099

Vous pourriez également aimer...