Catégories
Danse et art

Le gouvernement victorien refuse à nouveau de soutenir les activités de 150 000 enfants

Dance Arts Alliance appelle de toute urgence le gouvernement victorien à autoriser l’ouverture d’écoles de danse et d’arts du spectacle dans tout l’État, conformément aux écoles primaires et secondaires.

Actuellement, 150 000 enfants victoriens n’ont pas accès à leurs studios, et beaucoup n’ont pas l’infrastructure pour pouvoir accéder aux cours en ligne.
Depuis octobre 2020, Dance Arts Alliance recherche des preuves scientifiques concernant les restrictions en cours imposées à leurs entreprises par le biais de demandes d’accès à l’information adressées au gouvernement victorien – celles-ci ont été systématiquement ignorées.

«En refusant de répondre à nos demandes d’accès à l’information pour voir la science derrière la décision de garder les studios de danse et d’arts du spectacle fermés, le gouvernement victorien ignore les droits démocratiques fondamentaux. En tant qu’entreprise, je perdrais mon permis en évitant les lois
processus », explique Mike Harrison-Lamond, président de la Dance Arts Alliance.

Dance Arts Alliance conteste l’incohérence de cette approche, les enfants pouvant fréquenter les écoles primaires et secondaires pour faire leurs matières VCE et suivre la danse dans les salles d’école sans aucune distanciation sociale, mais ils ne peuvent pas fréquenter une entreprise professionnelle avec COVID
Des plans sûrs en place, des quotients de densité imposés et des enseignants professionnels qualifiés. De manière exaspérante, les bordels sont même autorisés à rouvrir alors que les studios de danse pour enfants ne le sont pas !

Il n’y a pas eu un seul cas de COVID dans une école de danse et des arts du spectacle en Australie, et un seul cas documenté dans le monde – un cours de fitness pour adultes d’une journée complète en Corée sans plan COVID ni distanciation sociale en place.

En raison de la discrimination continue contre l’industrie des écoles de danse et des arts du spectacle, un grand nombre de ces studios ont dû fermer leurs portes en 2020, certains étant en activité depuis des décennies. En prolongeant inutilement ce confinement et avec une compensation financière insuffisante, de plus en plus d’entreprises sont menacées de ruine.

La Dance Arts Alliance estime que son industrie perd plus de 5 millions de dollars par semaine. Chaque semaine à Victoria, plus de 150 000 enfants fréquentent l’une des 1000 écoles de danse et d’arts du spectacle de l’État (source : ABS Children’s Participation in Sport, Victoria, 2016). La danse et les arts du spectacle offrent aux étudiants des parcours pour le VCE et le VCE VET ainsi qu’une formation reconnue au niveau national jusqu’au diplôme avancé.

« Le gouvernement victorien ne comprend pas notre industrie et il semble que les décisions soient prises sans aucune preuve scientifique », explique Harrison-Lamond. Nous devons ouvrir en toute sécurité immédiatement, d’autant plus que nous n’avons pas de JobKeeper et payons le loyer commercial complet. 2000 $ par semaine, c’est une goutte dans l’océan de dettes qui s’accumule pour ces entreprises.’

Nous devons nous regrouper, contacter nos députés locaux et faire du bruit pour sauver notre industrie. Partagez cet article, passez des appels, envoyez des e-mails et ouvrons nos studios sans restriction !