Catégories
Danse et art

Le PICA rouvrira ses portes avec «Hatched 2020»

Le Perth Institute of Contemporary Arts (PICA) rouvrira ses portes le vendredi 10 juillet, avec les bien-aimés Éclosion: National Graduate Show. En cela, son 29e édition, le travail de 24 récents diplômés en arts visuels de chaque État et territoire sera présenté dans tous les espaces de la galerie du PICA, offrant un instantané des tendances émergentes de l'art contemporain de la nation.

Une institution durable et un événement clé de l'engagement continu du PICA à soutenir la carrière des artistes émergents les plus prometteurs d'Australie, Éclos se déroulera jusqu'au dimanche 18 octobre. L'exposition de 14 semaines est la plus longue de l'histoire de l'exposition. Pour le 11e année consécutive, la Schenberg Art Fellowship, d'une valeur de 50000 $ et le prix le plus généreux pour les artistes émergents de son genre en Australie, sera décerné à un artiste exceptionnel, cette année présenté lors d'un événement spécial de célébration vers la fin de l'exposition.

Des questions d'identité à la protestation politique et à la consommation des médias, l'éventail innovant et passionnant de pratiques présenté dans Éclos raconter l'histoire de la culture australienne contemporaine tout en présentant les orientations futures de la pratique artistique.

Pour cette année Éclos, 56 étudiants ont été nominés par 20 écoles supérieures d'art au niveau national, la sélection finale ayant été effectuée par un panel d'artistes et de professionnels des arts de toute l'Australie, dont Nathan Beard, Hannah Presley et Megan Monte.

D'innombrables artistes australiens de premier plan, dont David Noonan, Lynette Walworth, Shaun Gladwell, Julie Dowling, Nick Mangan, Julie Gough, Khaled Sabsabi, Ramesh Nithivendran et Curtis Taylor ont exposé leur travail dans Éclos.

Éclosion 2020 les artistes incluent Jody Rallah, un descendant des peuples Biri Gubba, Warangu et Yuggera dont les installations à grande échelle de 250 coolamons en céramique ont été produites grâce à une pratique communautaire; Michelle Vine, dont l'intérêt pour le sens du toucher est né de son expérience vécue des maladies chroniques et dont Éclos les œuvres proposent une réinvention des objets ménagers courants comme outils d'auto-apaisement; et l'artiste WA Siahne Rogers, qui présente une réponse créative à la biographie fantastique de leur grand-père en tant que fondateur de l'empire du restaurant emblématique Fast Eddy à Perth.

«Nous sommes ravis de rouvrir avec Éclos, sans aucun doute l'un de nos spectacles les plus populaires », déclare la directrice du PICA, Amy Barrett-Lennard. «Bien que COVID nous ait créé des défis supplémentaires, il nous a également ouvert des opportunités de dialoguer avec des artistes et des publics à distance via des plateformes numériques. Nous espérons soutenir plus d'artistes grâce à notre programme de développement professionnel et toucher plus de publics que jamais avec le programme de cette année. Éclos. "

Pour étendre encore la portée de Éclos en cette période de voyages et de restrictions sociales, le PICA a introduit une gamme d'initiatives numériques, y compris une visite guidée virtuelle de l'exposition pour ceux qui ne peuvent pas visiter et des activités créées par des artistes en ligne pour ceux qui aiment faire preuve de créativité à la maison. Il y aura régulièrement Éclos interviews d'artistes publiées au cours des prochains mois sur les réseaux sociaux de PICA, dans un mélange de formats écrits, vidéo et audio. Pour la première fois, Éclos le catalogue sera disponible numériquement gratuitement. Le catalogue imprimé sera publié fin juillet, avec de nouvelles images de l'installation au PICA.

Pour plus d'informations, visitez pica.org.au.







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *