Catégories
Danse et art

Rites de danse de l'opéra de Sydney 2020

L'Opéra de Sydney présentera son sixième festival annuel de Dance Rites en ligne le mois prochain, réunissant 28 groupes de danse aborigènes et insulaires du détroit de Torres dans un événement numérique festif avec plus de 350 artistes représentant des générations, des nations et des groupes claniques.

Le concours annuel de danse des Premières Nations en Australie vise à revitaliser les pratiques culturelles en voie de disparition et à mettre en valeur la richesse et la diversité de la culture des Premières Nations. Il sera diffusé sur les chaînes numériques de l’Opéra pendant quatre nuits consécutives du 11 au 14 novembre, coïncidant avec la semaine NAIDOC. La finale, en partenariat avec NITV, sera diffusée le 21 novembre.

Wajaarr Ngaarlu. Photo par BKE Photography.
Wajaarr Ngaarlu.
Photo par BKE Photography.

Rhoda Roberts AO, directrice de la programmation des Premières Nations de l'Opéra de Sydney, a déclaré: «Même si Dance Rites vous vient un peu différemment cette année, cela n'a jamais été plus un événement communautaire. C’est incroyable de voir des groupes de tous les coins du pays relever le défi d’une compétition en ligne et présenter des performances exceptionnelles qui racontent des histoires de communauté, de connexion à la terre et de surmonter l’adversité. Environ 1 500 danseurs ont participé depuis le début du festival en 2015, et l'enthousiasme de cette année ne fait pas exception. Nous avons également constaté une augmentation des inscriptions de groupes dans des communautés éloignées, beaucoup reconnaissant la profonde signification culturelle de l'exécution de leurs danses et de leurs chansons country.

Le ministre des Affaires autochtones et des Arts de la Nouvelle-Galles du Sud, Don Harwin, a déclaré: «Bien que nous ne puissions pas être ensemble sur l'avant-cour pour célébrer les rites de danse cette année, je suis ravi que l'Opéra soit en mesure de présenter cet événement important en ligne, partageant le patrimoine culturel des Premières Nations. sur la scène mondiale et permettant aux communautés de tout le pays de se joindre à cet échange culturel vital.

Dance Rites 2020 comprendra des performances de: Djakapurra Dancers dirigés par Djakapurra Munyarryun, souvent décrit comme l'homme spirituel de Bangarra et le Songman pour les Jeux Olympiques de Sydney 2000; Mornington Island Dance Group, qui a joué pour l'ouverture de l'Opéra en 1973; la Dyiraamalang entièrement féminine (Wiradjuri pour «leader») qui se sont réunies pour récupérer leur pratique de la danse et la partager avec leur communauté; et Luurnpa Dancers dirigé par Jimmy Tchooga, artiste éminent et juriste chevronné.

Académie de danse Brolga.
Académie de danse Brolga.

L’émission comprendra deux danses filmées de chaque groupe: une danse traditionnelle (soit un accueil ou un adieu) et une danse «wildcard» qui peut fusionner la danse et la musique contemporaines avec la tradition. Les groupes seront évalués sur l'authenticité, le travail de remise en état, l'utilisation de costumes et d'artisanat et de matériel culturel revitalisés, ainsi que la fusion de la langue et de la musique. Le groupe gagnant recevra 20 000 $, un finaliste recevra 5 000 $ et 3 000 $ iront à la danse «wildcard» la plus performante. Le prix de 4 000 $ du rite de passage reconnaît la contribution exceptionnelle d’un groupe à la revitalisation des connaissances et des pratiques culturelles.

Le concours de cette année sera jugé par: Daniel Riley, un chorégraphe, danseur, professeur et producteur de la nation Wiradjuri de l'ouest de la Nouvelle-Galles du Sud, ancien danseur principal avec Bangarra et producteur avec ILBIJERRI; Katina Olsen, une chorégraphe qui a travaillé dans toute l'Australie, le Canada, le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Europe avec Bangarra, Sydney Dance Company et Wesley Enoch, originaire des nations Wakka Wakka et Kombumerri; Luke Currie-Richardson, descendant des peuples Kuku Yalanji et Djabugay, du clan Munaldjali du sud-est du Queensland et du peuple Meriam des îles orientales du détroit de Torres, qui a étudié la danse à NAISDA et à l'Université de technologie du Queensland, et a dansé avec Bangarra ; et Kirk Page, un homme de Mulanjali né dans un pays non cédé à Tulmur QLD avec une lignée reliée au sud-est du Queensland, aux îles du détroit de Torres et en Allemagne qui est un chorégraphe, danseur et praticien de théâtre physique qui a travaillé avec Legs on the Wall, Melbourne 2006 Cérémonie d'ouverture des Jeux du Commonwealth, Bangarra et Force Majeure.

En 2019, l'Opéra est devenu la première grande institution artistique australienne à annoncer son engagement envers les objectifs de développement durable des Nations Unies, qui fournit une feuille de route pour relever les défis les plus urgents du monde d'ici 2030. Cela se reflète dans le cinquième plan d'action de réconciliation de l'Opéra. (2020-2022), qui s'engage dans des initiatives qui permettront à notre vision de la réconciliation de favoriser et de célébrer un sentiment d'appartenance partagé pour tous les Australiens.

Pour plus d'informations, visitez www.sydneyoperahouse.com/festivals/dance-rites.html.







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *