Catégories
Danse et art

Strictly Come Dancing Q&A avec la juge en chef, Shirley Ballas | Nouvelles du ballet | En direct de la scène

Craig Revel Horwood, Motsi Mabuse, Shirley Ballas, Anton Du Beke – (C) BBC – Photographe : Guy Levy

Strictly Come Dancing revient avec le premier spectacle en direct samedi soir. Aujourd’hui, la juge en chef Shirley Ballas répond aux questions.

Et nous sommes de retour ! Qu’est-ce que ça fait de revenir pour une autre série ?

Je suis tellement excité, je ne peux absolument pas attendre. Un, pour retourner au travail, deux, pour voir tous mes amis, et trois, pour regarder le parcours de ce line-up spectaculaire de célébrités.

Selon vous, qu’est-ce qui fait que le public revient à Strictly chaque année ?

Le public revient à Strictly chaque année parce qu’il aime toutes les boules, les bracelets, les perles – je dis ça chaque année mais c’est vrai. Les lumières, la caméra, l’action, les robes, les différents types de danses qu’ils font, la camaraderie, les histoires – je pense que le spectacle touche toutes sortes d’émotions, et il traverse tous les âges – à partir de deux ans. à grand-père et grand-mère. Il y en a pour tout le monde.

Qu’est-ce que tu aimes dans le travail sur l’émission ?

J’aime entrer un samedi, aller dans ma chambre et voir tous mes amis – j’aime voir Motsi. Elle est à quelques portes et elle a toujours cette musique forte qui hurle et danse dans les couloirs, j’adore son énergie. Ensuite, nous avons Craig qui est tout simplement magnifique, tout simplement magnifique. Il a toujours quelque chose de positif à dire dans les coulisses, et cette année nous avons Anton Du Beke – donc je suis vraiment excité de voir mes collègues juges. J’aime tous les gens dans les coulisses qui font que ce spectacle fonctionne. Vous voyez les juges, les danseurs et les célébrités mais sans tout le monde dans les coulisses, le spectacle ne fonctionnerait pas – c’est une machine bien huilée. J’aime voir les mêmes personnes année après année – tout le monde… toute la distribution.

Après quelques années difficiles avec la pandémie, quelle importance accordez-vous à une émission de divertissement telle que Strictly Come Dancing ?

Je pense qu’après la pandémie et le fait que les gens ont été enfermés pendant si longtemps, je pense qu’à mesure que nous entrons dans ces mois d’hiver, il sera très important que les gens aient quelque chose vers quoi se tourner. Comme si vous étiez à Disney Land, vous pouvez vous perdre dans la magie du royaume de Strictly Come Dancing. Je pense que les gens attendent cela avec impatience – ils n’ont pas besoin de s’inquiéter, ils n’ont pas besoin de stresser, ils ont quelques heures où ils peuvent lâcher prise. Ils peuvent prendre leur pizza et leur verre de vin, ou de jus d’orange, à leur guise, et profiter du spectacle en famille.

Quelle est votre danse préférée et pourquoi ?

J’aime la Rumba. C’est la danse la plus difficile à faire car c’est quatre temps, trois pas et il faut vraiment rester en équilibre et comprendre la musique – sinon, c’est difficile ! J’ai adoré ça parce que j’avais l’impression d’avoir un très bon équilibre et cette danse m’a bien servi au fil des ans.

Avez-vous des danses remarquables au fil des ans qui sont vos préférées ?

J’ai adoré le révérend Coles quand il est descendu dans le nuage – je pensais qu’il était très courageux. Gangnam Style avec Ed Balls était génial !. Une autre était Ann Widdecombe – il n’est pas toujours nécessaire d’être le meilleur danseur pour avoir les numéros les plus mémorables. Bon ou mauvais… êtes-vous mémorable ? Telle est la question. Kelvin Fletcher avec sa Samba à sa sortie… il y en a tellement d’autres. Bill Bailey quand il a fait du rock des âges avec de la musique rock et du tango – ce fut un moment marquant.

Que pensez-vous qu’Anton apportera au jury cette année ?

Je pense qu’il va apporter beaucoup d’éclat – il s’amusera beaucoup. Bien sûr, son point fort est la danse de salon, il sera donc intéressant de voir ce que lui et moi voyons ensemble. Voyons-nous la même chose ? Allons-nous critiquer la même chose ? Ce sera intéressant d’entendre ses commentaires. Je pense qu’il apportera beaucoup de plaisir et beaucoup d’empathie aux célébrités lorsqu’elles descendront les escaliers et qu’elles seront sur le point d’être critiquées.

Que pensez-vous du casting de Strictly de cette année ? Connaissiez-vous l’un des concurrents avant ?

Je connais Dan Walker – j’ai gravi le mont Kilimandjaro avec lui. Je connais AJ – nous avons fait Cooking with The Stars ensemble. Je connais Judi de Loose Women. J’ai rencontré plusieurs autres candidats ici et là, donc je connais très bien la plupart des acteurs cette année, ce qui est génial. Je pense que c’est probablement la crème de la crème de tous les moulages que Sarah James a fait. Excellent travail de Sarah James d’ailleurs.

Quel est votre plus grand souvenir de Strictly jusqu’à présent ?

Mon plus grand souvenir de Strictly jusqu’à présent doit être le jour où j’ai obtenu le poste. C’est un souvenir que je n’oublierai jamais. L’audition a été un désastre absolu… J’ai dû le faire deux fois, mais la seconde était meilleure. Pour obtenir l’appel réel pour dire « nous pensons que vous seriez bon pour le travail », et à cinquante-sept ans, qui aurait pensé ? Maintenant, je vais dans ma cinquième série et je l’aime plus que la vie elle-même. J’adore chaque seconde de la musique, l’atmosphère, les célébrités, les professionnels (qui sont les meilleurs au monde d’ailleurs) et tous ceux qui aident à faire fonctionner ce spectacle.

Strictly Come Dancing sur Ballet News