Wiener Staatsballett Première »Kontrapunkte« | Nouvelles du ballet | Directement de la scène


Photo : Peter M Mayr

KONTRAPUNKTE
GROSSE FUGE / DUOS / QUATRE PIÈCES DE SCHUMANN

Première 4 juin 2022, 19h
D’autres représentations 9, 14, 21, 24, 28 juin 2022
Emplacement Volksoper Vienne
Présentations ½ heure avant chaque représentation dans la Galerie-Foyer

La recherche d’un vocabulaire masculin du mouvement défie les lois de la gravité de manière époustouflante. Le contrepoint inventif du Quatuor à cordes op. 133 fournis Anne Teresa de Keersmaeker avec inspiration pour sa pièce de 1992 Grande Fuge, avec lequel le Ballet d’État de Vienne présente pour la première fois des œuvres de cet artiste de danse belge de premier plan. Bien sûr, elle n’est en aucun cas une étrangère à Vienne du fait de ses apparitions régulières à Impulstanz et, plus récemment, aux Wiener Festwochen.

Cependant, une autre nouvelle couleur dans le répertoire est apportée par Merci Cunningham – le visionnaire américain qui a jadis secoué le monde de la danse avec ses expérimentations et qui est depuis longtemps devenu l’un des classiques. Dans son Duosune pièce extrêmement humoristique de 1979/80, il permet à douze danseurs de maximiser les possibilités de danser à deux et contrepointe son propre vocabulaire de mouvement avec des formes typiques de ballet, accompagné d’une manipulation électronique aléatoire en direct de John Cage. Improvisation IIIenregistré pour Cunningham par les percussionnistes irlandais Peadar et Mel Mercier.

Un moderniste classique est Hans van Manenqui fête ses 90 anse anniversaire en juillet 2022. Dans son Quatre pièces de Schumanncréé pour le Royal Ballet de Londres en 1975, nous devenons les témoins de l’état émotionnel d’un homme – ses désirs, ses peurs et ses passions, constamment sillonnés par un groupe de cinq couples – comme des ombres venues d’un autre monde. Quatre pièces de Schumann est un ballet élégant dans le langage lucide du mouvement et des structures dans l’espace si typique de Hans van Manen, mais c’est aussi un ballet empreint de romantisme et de mélancolie.

GROSSE FUGE

Musique Quatuor à cordes Große Fuge op. 133 de Ludwig van Beethoven
Chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker
Direction Jean Luc Ducourt
Éclairage de scène Jan Joris Lamers
Déguisements Roses
Analyse musicale Georges-Elie Octors
Mise en scène Mark Lorimer et Clinton Stringer

DUOS

Musique Improvisation III de John Cage
Chorégraphie Merce Cunningham @ The Merce Cunningham Trust
Déguisements & Eclairage Marc Lancaster
Mise en scène Andréa Weber
Électronique en direct Béla Fischer & Michawel Fischer

QUATRE PIÈCES SCHUMAN

Musique Quatuor à cordes La majeur op. 41 n° 3 de Robert Schumann
Chorégraphie & Scène Hans van Manen
Déguisements Jean-Paul Vroom
Costumes de réalisation Olivier Haller
Éclairage Bert Dalhuysen
Mise en scène Rachel Beaujean & Larisa Lezhnina

Quatuor à cordes
Violon 1 Anne Harvey-Nagl / Bettina Gradinger
Violon 2 Ursula Greif / Kota Morikawa
Alto Aurore Nozomi Cany / Peter Sagaischek
Violoncelle Andreas Kocsis / Roland Lindenthal

Vous pourriez également aimer...